Ménopause

La Ménopause (Naturelle ou Induite)

 

La ménopause marque une étape cruciale dans la vie d’une femme avec un arrêt de la production d’œstrogène.

Elle peut survenir naturellement vers l’âge de 50 ans, ou être induite chez des patientes ayant subi un traitement lourd pour un cancer ou une maladie grave par exemple.

 

Le syndrome Génito-urinaire

 

L’absence d’œstrogène lors de la ménopause est responsable de l’apparition d’un syndrome génito-urinaire autrefois appelé « l’atrophie vulvo-vaginale ». Ceci se traduit par un amincissement de la muqueuse vaginale qui devient plus fragile.

 

Sur le plan intime
On retrouve des troubles type sécheresse, brûlures, irritation, grattage.

Les mécanismes de protection naturels du vagin deviennent moins efficaces, avec une majoration des risques d’infections. Le vagin perd également de sa souplesse, son élasticité et sa lubrification avec en conséquence l’apparition de douleurs lors des rapports sexuels (dyspareunie).

 

 
Au niveau urinaire
On note une pollakiurie (envie fréquente d’uriner de jour comme de nuit), des urgenturies (besoins urgents d’uriner), infections urinaires à répétition sans microbe retrouvé (brûlures urinaires) et incontinences urinaires d’effort.

 

Les traitements proposés jusqu’à présent, tel que le THS (traitement hormonal substitutif), sont contre-indiqués chez certaines patientes, et malheureusement insuffisantes chez d’autres.

 

Ces symptômes sont particulièrement fréquents chez les femmes ménopausées, mais peuvent également survenir chez des patientes plus jeunes ou en âge de procréer.

En plus des désagréments physiques, l’ensemble de ces troubles nuisent à la qualité de vie de la personne, mais aussi à la relation de couple.

 

Ces troubles sont souvent considérés comme étant une conséquence naturelle de la ménopause. Evoquer ce sujet reste malheureusement tabou pour beaucoup de femmes affectées.

Les Traitements

 

Aujourd’hui, grâce à LA RÉJUVÉNATION VULVO-VAGINALE, des solutions existent, afin que les femmes puissent continuer à avoir une vie active et sexuelle épanouie.

 

Le laser vaginal Mona-Lisa Touch, ainsi que les injections d’acide hyaluronique gynécologiques sont pratiqués dans notre cabinet.

 

Ces solutions sont particulièrement utiles chez les femmes ayant eu un cancer ou une maladie grave. La maladie ainsi que les traitements subit marquent le corps et l’intimité de la femme ; les THS (traitement hormonal substitutif) sont contre-indiqués.

 

Le laser et les injections ont prouvé leur efficacité et innocuité pour le traitement du syndrome génito-urinaire en post cancer.

Les avant – après

AUCUN COMMENTAIRE

QUESTIONS / RÉPONSES

css.php
Facebook
Instagram