Le Botox

C’est quoi la toxine botulique ?

 

Le Botox® est le nom commercial d’une toxine botulique fabriquée par le Laboratoire Allergan. On entend souvent parler du Botox® au lieu d’utiliser le terme de toxine botulique ; il s’agit donc d’un abus de langage.
Dans un souci de simplification, nous utilisons le terme Botox®. D’autres toxines botuliques existent tel que Azzalure®, Bocouture® et Vistabel®.

 

Le Botox® a été utilisé depuis longtemps en ophtalmologie pour le strabisme par exemple, en rééducation fonctionnelle, neurologie… Il permet de diminuer la contraction des muscles dans la zone injectée en bloquant la conduction nerveuse.

 

En médecine esthétique, il est utilisé pour deux principales indications :
– Dans le traitement des rides d’expression du visage, il permet d’avoir un air plus détendu en relaxant l’action des muscles du front, des rides du lion ou autour des yeux.
– Dans le traitement de la transpiration excessive des aisselles en bloquant le muscle autour de la glande sudoripare.

Les rides d’expression

1. C’est quoi les rides d’expression ?

Les rides d’expression sont des rides « dynamiques » qui apparaissent suite à la contraction répétée des muscles du visage.
Jusqu’à un certain âge, des rides apparaissent et disparaissent selon les expressions du visage.
À partir de 20 ans, le vieillissement cutané démarre avec une diminution de l’élasticité de la peau. Progressivement, la peau est moins en mesure de retrouver son aspect lisse après chaque contraction musculaire. Une fois installées, ces rides peuvent donner un air sévère, triste ou fatigué.

2. Le traitement des rides d’expression avec le Botox®

Les rides d’expression qui sont traitées par le Botox®, sont situées à la moitié supérieure du visage. Elles correspondent aux rides du front, aux rides du lion (entre les sourcils qui correspondent aux rides quand on fronce), ainsi qu’aux rides de la patte-d’oie (sur la partie externe des yeux).
Le but du traitement est donc de relaxer les rides d’expression afin de préserver un effet naturel ; la mobilité est diminuée mais pas figée si les doses injectées sont adaptées.

3. Le déroulement de la séance

Après un examen du visage, des photos sont prises des zones à traiter au repos et en dynamique.
Le Botox® est injecté directement dans le muscle afin de diminuer la contraction du muscle responsable de la ride. L’aiguille utilisée est très fine et l’injection est peu douloureuse.

4. Les suites

L’effet du Botox® n’est pas immédiat, les résultats apparaissent 3 à 4 jours après l’injection ; l’effet définitif est obtenu au bout de 14 jours. On note un lissage de la partie supérieur du visage avec des traits moins sévères et/ou tristes.

Le jour de l’injection, il est recommandé de ne pas frotter, masser ou écraser les zones traitées. Il est également déconseillé de pratiquer du sport ou de s’exposer à de la chaleur (type bronzage, sauna, hammam…) le jour même.
Parfois il est nécessaire d’effectuer une retouche à 14 jours, la consultation de contrôle est gratuite.

5. Les effets indésirables

Il est possible d’avoir des petites ecchymoses sans gravité au niveau des points d’injection. On peut également ressentir une sensation de tiraillements ou de tension au niveau frontal, ainsi que des douleurs de tête transitoires pendant quelques jours.

6. Les résultats attendus

L’effet du traitement dure en moyenne 3 à 6 mois, au-delà l’effet s’estompe progressivement, il est donc nécessaire de renouveler la séance pour garder le même effet.

7. Les contre-indications

Le traitement par Botox est contre-indiqué chez les patients qui présentent une myasthénieune sclérose latérale amyotrophique, qui prennent certains antibiotiques (aminosides), et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

8. Le prix

300 euros le flacon.

L’hyperhidrose ou la transpiration excessive

1. Qu’est-ce que l’hyperhidrose ?

L’hyperhidrose est la production excessive de sueur.
Souvent l’hyperhidrose des aisselles n’est pas reliée à des problèmes de santé, on parle alors d’hyperhidrose primaire ou essentielle (sans cause connue). Cette transpiration excessive peut être assez gênante pour la personne qui en souffre.

2. Le traitement de l’hyperhidrose par Botox®

Le Botox® est un traitement rapide, sans danger et très efficace de la transpiration excessive des aisselles. Elle est indiquée en cas d’hyperhidrose marquée des aisselles si celle-ci est responsable de répercussions psychologiques et sociales.
Une fois injecté, il bloque directement les informations nerveuses qui stimulent les glandes productrices de sueur.

3. Le déroulement du traitement par le Botox®

Il est nécessaire de ne pas utiliser de déodorants ou d’appliquer des produits aux niveau des aisselles les 48 heures précédant le geste.
Lors de la séance, le médecin délimite la zone à traiter, puis réalise en moyenne 15 injections par aisselle. L’injection est réalisée à l’aide d’une aiguille fine, elle est donc peu douloureuse.
Les patients sensibles peuvent bénéficier d’une anesthésie locale par crème.

Il est nécessaire d’injecter un flacon de 50 unités de toxine botulique par aisselle pour avoir l’effet estompé.

4. Les suites

L’effet du Botox® n’est pas immédiat, les résultats apparaissent 5 jours après les injections et augmente progressivement pour atteindre son maximum après un mois.
Le jour de l’injection, il est recommandé de ne pas frotter, masser ou écraser les zones traitées. Il est également déconseillé de pratiquer du sport ou de s’exposer à de la chaleur (type bronzage, sauna, hammam…) le jour même.

5. Les résultats attendus

Ce traitement permet de diminuer la transpiration chez 95 % des patients pendant une durée de 6 mois. Il est nécessaire de renouveler le traitement pour préserver cet effet.

6. Les contre-indications

Le traitement par Botox est contre-indiqué chez les patients qui présentent une myasthénie, une sclérose latérale amyotrophique, qui prennent certains antibiotiques (aminosides), et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

7. Le Prix

500 euros le traitement

A RETENIR SUR LA TOXINE BOTULIQUE

  • Utilisée depuis longtemps en ophtalmologie, en neurologie et en rééducation fonctionnelle
  • Bloque la contraction du muscle et le détend
  • Traitement des rides d’expression du visage (rides du front, du lion « quand on fronce », de la patte d’oie « autour des yeux quand on sourit »)
  • Traitement de la transpiration excessive des aisselles
  • Injection avec une aiguille très fine, procédé peu douloureux
  • Apparition de l’effet 3-4 jours après l’injection, Résultat final à 14 jours
  • Résultat attendu : visage détendu, traits moins sévères ou tristes/ diminution importante de la transpiration
  • Effet durable 4 à 6 mois pour le visage/ 6 mois pour les aisselles
AUCUN COMMENTAIRE

QUESTIONS / RÉPONSES

css.php
Facebook
Instagram